Eugène, Adolphe, Philippe Rigaut

1835 - 1901

Informations générales
  • Né le 13 décembre 1835 à Vermand (Aisne - France)
  • Décédé le 1er juillet 1901 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 21 novembre 1886 au 14 octobre 1889
Département
Aisne

Biographies

Député de 1886 à 1889, né à Vermand (Aisne) le 13 décembre 1835, il étudia le droit et se fit recevoir avocat. Etabli dans le quartier Monceau, à Paris, il se fit élire conseiller municipal du 17e arrondissement, et vota au conseil avec les républicains modérés.

Le 7 novembre 1886, il se présenta, en remplacement de M. Béranger décédé, à l'élection législative partielle qui eut lieu dans le département de l'Aisne; il fut élu par 53,265 voix (106,335 votants, 148,484 inscrits), prit place à gauche, parut peu à la tribune, vota avec la majorité, et se prononça, dans la dernière session,

- contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889),
- pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- pour les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- pour les poursuites contre le général Boulanger.


Né le 13 décembre 1835 à Vermand (Aisne), mort le 1er juillet 1901 à Paris (17e).

Député de l'Aisne de 1886 à 1889. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 147.)

S'étant prononcé le 11 février 1889 contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement, Eugène Rigaut ne crut pas devoir se présenter au renouvellement du 22 septembre suivant.

Il abandonna dès lors la vie publique et mourut à son domicile parisien le 1er juillet 1901, dans sa soixante-sixième année.