Marcel, Jacques, Marie Ulrich

1880 - 1933

Informations générales
  • Né le 2 juillet 1880 à Bar-le-duc (Meuse - France)
  • Décédé le 1er août 1933 à Saint palais (Charente-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 1er août 1933
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 2 juillet 1880 à Bar-le-Duc (Meuse), mort le 1er août 1933 à Saint-Palais (Charente-Inférieure).

Député du Tarn-et-Garonne de 1932 à 1933.

Ancien élève de l'école polytechnique, ingénieur du corps des mines, Marcel Ulrich occupe différents postes dans le domaine des exploitations et recherches minières de la région de Toulouse, puis de celle d'Arras, et devient sous-directeur de la société générale des chemins de fer économiques.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est commandant de la dixième section des chemins de fer de campagne.

Au lendemain de la guerre, il travaille à l'extension de la distribution d'électricité dans la région parisienne. Puis il se tourne vers la politique.

Conseiller général puis maire de Montauban, il se présente dans cette circonscription aux élections législatives de 1932 comme candidat républicain radical.

Il est élu au second tour par 9.677 voix sur 18.461 votants contre 8.439 voix à son adversaire immédiat Buffa. Il s'inscrit au groupe de la gauche radicale et fait partie de la commission de l'aéronautique et de la commission de l'Algérie, des colonies et des pays de protectorat.

En 1933, il devient président du conseil d'administration du métropolitain de Paris.

Il décède le 1er août de la même année.

Il était commandeur de la Légion d'honneur.