Armand Le Douarec

1884 - 1965

Informations générales
  • Né le 24 mars 1884 à Saint-brieuc (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 17 novembre 1965 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Démocrates

Biographies

Né le 24 mars 1884 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord).

Député d'Ille-et-Vilaine de 1924 à 1928.

Armand Le Douarec, avoué près le tribunal civil de Rennes, se présenta aux élections générales législatives du 11 mai 1924. Il fut élu troisième de la liste d'union républicaine et de concorde nationale qui obtint la majorité absolue des suffrages. Il recueillit personnellement 65.616 voix sur 124.444 votants.

Dans sa profession de foi, il se prononçait pour une politique de stricte économie et pour le maintien de la paix sociale et religieuse entre les citoyens, dans le cadre des institutions républicaines, par le respect de toutes les libertés, par le développement de l'aide aux classes laborieuses et particulièrement par les lois de prévoyance, de crédit et de mutualité.

Inscrit au groupe démocrate, il fut membre de la commission de la législation civile et criminelle; de la commis-des professions de foi et des programmes soin chargée d'opérer le dépouillement électoraux de 1924 et de fournir à la Chambre un rapport sur les vœux et les volontés qui y sont exprimés ; de la commission des comptes définitifs et des économies.

Il prit part à la discussion : du budget des Affaires étrangères ; d'un projet et de propositions de loi ayant pour objet de rétablir le scrutin uninominal pour l'élection des députés; du budget de la Guerre.

Il demanda à interpeller le gouvernement sur sa politique générale, sur le fascisme, sur la composition du ministère, et intervint au cours de la discussion d'interpellations relatives à la vie chère et au chômage.

Aux élections générales des 22 et 29 avril 1928, candidat dans la circonscription de Montfort, il n'obtint, au second tour de scrutin, que 5.707 voix contre 6.316 à Barbot, républicain indépendant, élu.

Le Douarec était officier de la Légion d'honneur.




Né le 24 mars 1884 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord)
Décédé le 17 novembre 1965 à Paris

Député d'llle-et-Vilaine de 1924 à 1928

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, Tome VI, p. 2201)

Bien qu'ayant élevé huit enfants, le lieutenant de réserve Armand Le Douarec s'engage volontairement lorsqu'éclate la seconde guerre mondiale.

Rentré dans ses foyers après la défaite, il participe activement à la Résistance en Ille-et-Vilaine, en défendant, notamment, de jeunes résistants devant les tribunaux militaires allemands et en cachant, dès la fin de 1942, des dépôts d'armes dans sa cave.

Après la Libération, s'étant définitivement retiré de la vie politique, il devient avocat à la Cour d'appel de Rennes. Mais, dans les années 1950, atteint d'une grave maladie, il cesse toute activité professionnelle.

Il meurt à Paris le 17 novembre 1965 à l'âge de 81 ans.

Son fils, Bernard, a été député de Loire-Atlantique de 1958 à 1962.