Yves Le Gac

1889 - 1958

Informations générales
  • Né le 21 janvier 1889 à Plouaret (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 1er mars 1958 à Le touquet (Pas-de-Calais - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Né le 21 janvier 1889 à Plouaret (Côtes-du-Nord).

Député des Côtes-du-Nord de 1932 à 1936.

Licencié en droit, tanneur-négociant en cuirs, conseiller municipal de Ploumilliau, Yves Le Gac est élu au Conseil général (canton de Plestin-les-Grèves) le 14 décembre 1919. Il démissionne en mai 1922 pour raisons personnelles.

Il est élu maire de Tonquédec le 29 avril 1923 en remplacement de son père décédé. Réélu en 1925 et en 1929, démissionnaire le 18 février 1931, il est réélu le 1er avril.

L'année suivante, il se présente à la députation sur la liste radicale socialiste. Le 8 mai 1932, au deuxième tour de scrutin, il est élu député des Côtes-du-Nord, circonscription de Lannion, par 11.601 voix contre 9.007 à Le Cozannet, sur 25.996 inscrits et 20.908 votants. Membre de la commission de l'aéronautique et de la commission de la marine marchande, il dépose une proposition de résolution tendant à inviter le gouvernement à accorder la distinction du mérite maritime aux marins âgés de soixante ans jouissant d'une pension de retraite ou d'infirmité.

Au nom de la commission de la marine marchande, il présente un avis sur le projet de loi tendant à ratifier le décret du 24 octobre 1934 modifiant les droits de douane applicables aux conserves de sardines et le décret portant la même date qui a supprimé la taxe perçue sur les licences d'importation ou certificats de contingentement accompagnant les importations de conserves de poisson. Il prend part à la discussion de la proposition de loi ayant pour objet d'autoriser au profit du fermier la réduction des prix des baux à ferme et présente des amendements.

Yves Le Gac intervient aussi dans la discussion du projet de loi portant fixation du budget général de l'exercice 1933 ; du projet et des propositions de loi relatives à l'organisation et à la défense du marché du blé ; du projet de loi concernant la ratification des décrets du 24 octobre 1934 modifiant les droits de douane applicables aux conserves de sardines et supprimant la taxe de licence sur les conserves de poisson. En qualité de rapporteur pour avis de la commission de la marine marchande, il prend la parole lors de l'examen du projet de loi portant fixation du budget général pour l'exercice 1936.

Yves Le Gac se représente aux élections de 1936. Au premier tour, il obtient 3.854 voix. Distancé par Philippe Le Maux, qui recueille 5.120 voix, il se désiste au second tour en faveur de ce dernier.




Né le 21 janvier 1889 à Plouaret (Côtes-du-Nord)
Décédé le 1er mars 1958 au Touquet (Pas-de-Calais)

Député des Côtes-du-Nord de 1932 à 1936

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, Tome VI, p. 2213)

Yves Le Gac ne sollicite plus aucun mandat législatif après la seconde guerre mondiale.

Il meurt au Touquet, le 1er mars 1958, à l'âge de 69 ans.