Armand, Isidore, Sylvain Petiet

1832 - 1905

Informations générales
  • Né le 3 juin 1832 à Napoléon-vendée (Vendée - France)
  • Décédé le 31 décembre 1905 à Paris (Seine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1876 à 1877, né à Napoléon-Vendée le 3 juin 1832, fils de M. Sylvain Petiet ancien officier supérieur de cavalerie et premier page de Napoléon Ier, et petit-fils d'Augustin Louis Petiet qui avait siégé au Corps législatif, il entra au conseil d'Etat comme auditeur de 2e classe (23 octobre 1856), passa de 1re classe (31 décembre 1864), refusa, à sa sortie, une sous-préfecture et une inspection générale des Postes dans l'Ouest, et se retira dans ses propriétés des Deux-Sèvres.

Nommé, quelque temps après, conseiller de préfecture à Nice, puis (5 janvier 1867) auditeur en service extraordinaire, il ne tarda pas à être mis en disponibilité sur sa demande.

Après le 4 septembre 1870, il fut nommé conseiller municipal de Niort, conseiller général du canton de Frontenay-Rohan-Rohan, et, aux élections législatives du 20 février 1876, fut élu député de la 2e circonscription de Niort, par 7,082 voix sur 12,791 votants et 14,747 inscrits, contre 5,595 à M. Ricard, candidat républicain. Il prit place à droite, dans le groupe de l'Appel au peuple, avec lequel il vota pour le cabinet du 16 mai, contre les 363.

Aux élections qui suivirent la dissolution de la Chambre, il échoua, le 14 octobre 1877, avec 6,489 voix contre 6,999 à l'élu républicain, M. de la Porte, et ne fut pas plus heureux aux élections qui suivirent : le 26 août 1881, il n'obtint que 5,031 voix contre 7,828 au député sortant réélu, M. de la Porte, et, le 4 octobre 1885, il échoua encore, sur la liste conservatrice des Deux-Sèvres, avec 41,028 voix sur 88,018 votants.


Né le 3 juin 1832 à Napoléon-Vendée (Vendée), mort le 31 décembre 1905 à Paris.

Député des Deux-Sèvres de 1876 à 1877. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 603.)

Après son triple échec de 1877, 1881 et 1885, le baron Pétiet abandonna la compétition électorale.

Il mourut le 31 décembre 1905 à Paris, à l'âge de 73 ans.