De 1789 à 1848, de nombreux régimes se sont succédé : Monarchie constitutionnelle, Convention nationale, Directoire, Consulat, Consulat à vie, Ier Empire, Restauration, Cent-Jours, Monarchie de Juillet. Autant de Constitutions et de Chartes qui ont été l'occasion de réfléchir au sens de la Nation, de la souveraineté, de la citoyenneté et, par suite, à ce que devait être le droit électoral. À la valse des régimes a ainsi correspondu une valse des règles électorales, le suffrage universel faisant de brèves incursions dans le paysage politique mais ne parvenant pas à s'y imposer durablement, finissant même par être qualifié par Guizot de « principe absurde », de « maladie de la peau ». 

Retour haut de page