Jules, Fabien Failly

1801 - 1894

Informations générales
  • Né le 10 septembre 1801 à Partenay (Deux-Sèvres - France)
  • Décédé le 7 juin 1894 à Partenay (Deux-Sèvres - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1849, né à Parthenay (Deux-Sèvres) le 10 septembre 1801, d'une famille originaire de la Champagne, il termina ses études à Paris, et fut reçu docteur en droit (1828).

Il se fixa comme avocat à Parthenay, et entra au conseil général des Deux-Sèvres en 1848. Le 13 mai 1849, il fut élu représentant des Deux-Sèvres à l'Assemblée législative, le 3e sur 7, par 23,612 voix sur 56,851 votants et 93,149 inscrits. Il prit place au centre, fit un rapport sur un projet de loi diminuant le tarif des patentes, parla sur la loi d'enseignement Falloux-Parieu, et combattit la loi du 31 mai, restrictive du suffrage universel. Il protesta contre le coup d'Etat du 2 décembre, et fut le seul membre du conseil général des Deux-Sèvres qui refusa le serment.

Aux élections législatives du 29 février 1852, il se présenta, comme candidat d'opposition, dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres, et il échoua avec 5,661 voix, contre 14,109 à l'élu officiel, M. Chauvin-Lénardière, et 3,684 à M. Morin (René). Il ne fut pas plus heureux aux élections du 1er juin 1863, où il n'obtint que 2,622 voix contre 10,772 au candidat officiel, élu, M. Lasnonier, 7,382 à M. Tribert, et 424 à M. Bouchet de Grandmay, ancien représentant.

En 1876, sur les instances du parti républicain, M. Failly accepta d'être candidat sénatorial dans son departement ; mais il n'obtint que 174 voix sur 431 votants. Il entra de nouveau au conseil général des Deux-Sèvres, dont il était le doyen d'âge; il ne se représenta pas au renouvellement de 1886.


Retour haut de page