Paul Breton

1806 - 1878

Informations générales
  • Né le 30 septembre 1806 à Grenoble (Isère - France)
  • Décédé le 6 juin 1878 à Pont-de-claix (Isère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Isère
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 20 février 1876 au 25 juin 1877
Département
Isère
Groupe
Gauche républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 6 juin 1878
Département
Isère
Groupe
Gauche républicaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée nationale de 1871, député de 1876 à 1878, né à Grenoble (Isère), le 30 septembre 1806, d'Etienne Breton, pharmacien et de Célinie Bon, mort au Pont-de-Claix (Isère) le 7 juin 1878, il était fabricant de papier au Pont-de-Claix et avait été décoré en 1862 pour ses produits.

Il n'avait aucun antécédent politique quand il fut élu, le 8 février 1871, représentant de l'Isère, le 4e sur 12, par 61 780 voix (92 816 votants, 162 174 inscrits). Il fit partie de la gauche républicaine, vota :
- pour la paix,
- pour le retour à Paris,
- pour la dissolution,
- pour l'amendement Wallon,
- pour l'amendement Pascal Duprat,
- pour les lois constitutionnelles,
- contre l'abrogation des lois d'exil,
- contre le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- contre le gouvernement du 24 mai,
- contre le septennat,
- contre l'état de siège,
- contre la loi des maires et contre le ministère de Broglie.

Il s'était abstenu dans le scrutin sur les « prières publiques ».

Il se représenta le 21 février 1876, dans la 3e circonscription de Grenoble et fut élu par 7 808 voix (13 573 votants, 18 607 inscrits), contre 5 762 voix à M. Bérenger Richard. Il fut des 363.

Il obtint la confirmation de son mandat le 14 octobre 1877, par 10 086 voix (14 004 votants, 18 474 inscrits), contre 3 877 à M. Champollion-Figeac, reprit sa place dans la majorité républicaine et mourut l'année suivante. Chevalier de la Légion d'honneur du 16 août 1863.

Date de mise à jour: juin 2017


Retour haut de page