Joseph, Antoine, Moustiers Thomas

1776 - 1839

Informations générales
  • Né le 19 septembre 1776 à Moustiers (Basses-Alpes - France)
  • Décédé le 1er août 1839 à Marseille (Bouches-du-Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 27 mars 1829 au 16 mai 1830
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Opposition
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Eure
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1829 à 1831, né à Moustiers (Basses-Alpes) le 19 septembre 1776 « fils de Mtre Jean Joseph avocat en la cour et de dame Françoise Monique Chaudon légitimes époux », mort à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 1er août 1839, il étudia le droit et exerça la profession d'avocat à Marseille.

D'opinions constitutionnelles, il se présenta, le 17 novembre 1827, dans le 1er arrondissement des Bouches-du-Rhône (Marseille), et échoua avec 289 voix contre 380 à l'élu, M. Strafforello. Il fut plus heureux dans la même circonscription, le 27 mars 1829; élu par 369 voix (696 votants, 773 inscrits), contre 322 à M. Augustin Durand, il combattit le ministère Polignac, signa l'Adresse des 221, n'obtint, aux élections du 23 juin 1830, que 366 voix contre 499 à l'élu, M. Verdillon, et prit sa revanche, le 19 juillet suivant, au grand collège de l'Eure qui l'élut député par 185 voix (361 votants, 418 inscrits).

Partisan de la Révolution de 1830 et du gouvernement de Louis-Philippe, M. Thomas fut fait conseiller d'Etat et préfet des Bouches-du-Rhône. Admis à la retraite, en cette dernière qualité le 15 août 1838, il mourut l'année d'après, à Marseille, officier de la Légion d'honneur.

Date de mise à jour: octobre 2013

Retour haut de page