Vincent Chapelain

1757 - 1818

Informations générales
  • Né le 22 décembre 1757 à Epesses (Vendée - France)
  • Décédé le 27 juillet 1818 à Fontenay-le-conte (Vendée - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 19 mai 1799
Département
Vendée
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, né aux Epesses (Vendée), le 22 décembre 1757, de Vincent Chapelain, chirurgien et apothicaire et de Marie Anne Gourdon, mort à Fontenay-le-Comte (Vendée), le 27 juillet 1818, il était propriétaire et conseiller municipal de sa commune, lorsqu'il fut élu, le 22 vendémiaire an IV, député de la Vendée au Conseil des Cinq-Cents, par 37 voix.

Il est inexact, comme le prétendent certains biographes, qu'il ait été auparavant député suppléant à la Convention. Il siégea à droite, demanda qu'on mit fin à la guerre de la Vendée « suscitée, disait-il, par le Conseil lui-même, » qu'on relevât de leurs ruines Chollet et plus six cents communes incendiées, et dénonça le général Turreau comme le principal auteur de ces dévastations. Turreau fut traduit devant un conseil de guerre, mais fut acquitté; on attribue à la peur que cet acquittement inspira à Chapelain une tentative de suicide commise par ce dernier, le 24 décembre 1796. Après sa guérison, il reprit sa place au Conseil, et proposa de déclarer inéligibles les rebelles graciés.

Nommé sous-préfet par le gouvernement consulaire, il occupa peu de temps ce poste, et revint en Vendée, où il mourut sous la Restauration.