Auguste, Joseph Bernard

1831 - 1905

Informations générales
  • Né le 30 juillet 1831 à Aubencheul-au-bac (Nord - France)
  • Décédé le 20 mai 1905 à Wattrelos (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Nord
Groupe
Union républicaine

Biographies

Député de 1881 à 1885, né à Aubencheul-au-Bac (Nord), le 30 juillet 1834, conseiller général, ancien vétérinaire, cultivateur et fabricant de sucre, il sollicita, le 21 août 1881, les suffrages des électeurs républicains de la 1re circonscription de Cambrai par une profession de foi où il déclarait : « Les charges qui pèsent sur les contribuables et en particulier sur la classe si intéressante des ouvriers sont exorbitantes. » De plus, il exprimait l'opinion que « le Concordat est en contradiction formelle avec les idées de liberté de justice, d'égalité, » mais il ajoutait que « tant qu'il existe, le Concordat demeure loi de l'Etat, et doit être respecté de tous. » - « Conclusion logique, observait à ce propos un biographe intransigeant de 1885, M. Bernard attendra que le Concordat s'abroge tout seul ou que les curés en demandent l'abolition. »

M. Bernard, élu par 11,579 voix contre 7,711 à M. Boitelle, s'inscrivit à l'Union républicaine, et vota avec la majorité opportuniste : pour les cabinets présidés par Gambetta et par M. Jules Ferry, pour l'expédition du Tonkin et pour le maintien du budget des cultes. Il ne se représenta pas en 1885.

Date de mise à jour: janvier 2018


Né le 30 juillet 1834 à Aubencheul-au-Bac (Nord), mort le 20 mai 1905 à Wattrelos (Nord).

Député du Nord de 1881 à 1885. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 277).

S'étant désormais désintéressé de la politique, il se retira à Wattrelos, où il mourut le 20 mai 1905.


Retour haut de page