Alfred, Mathieu Giard

1846 - 1908

Informations générales
  • Né le 8 août 1846 à Valenciennes (Nord - France)
  • Décédé le 8 août 1908 à Orsay (Essonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 17 décembre 1882 au 14 octobre 1885
Département
Nord
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Député de 1882 à 1885, né à Valenciennes (Nord) le 8 août 1846, il s'adonna à l'étude des sciences zoologiques.

Docleur en médecine et docteur ès sciences, il était professeur de zoologie à la faculté de Lille, quand il se présenta, mais sans succès et sur l'insistance de quelques-uns de ses élèves, le 21 août 1881, comme candidat radical dans la 2e circonscription de Lille, où il n'obtint que 1,353 voix contre 9,244 au candidat opportuniste, M. Gustave Masure, et 2,008 à M. Bernard.

Il fut plus heureux lors de l'élection partielle destinée à pourvoir au remplacement de M. Legrand, démissionnaire: le 3 décembre 1882, les électeurs de la première circonscription de Valenciennes le nommèrent député, au second tour, avec 7,026 voix (13,495 votants, 19,571 inscrits), contre 6,214 voix à M. J. Rousseau. D'un radicalisme très avancé, M. Giard fut l'adversaire des expéditions coloniales; en février 1884, il interpella le gouvernement sur son attitude peu bienveillante à l'égard des ouvriers grévistes d'Anzin, et demanda vainement qu'on obligeât la compagnie à admettre les réclamations des mineurs.

Le 4 octobre 1885, porté sur la liste radicale du département du Nord, il échoua avec 12,780 voix sur 292,696 votants. Depuis cette époque, il s'est consacré à l'enseignement. Transformiste convaincu, il a publié de très importants et très remarquables travaux sur l'Origine ascidienne des vertèbres. Maître de conférence à l'Ecole normale supérieure, il est actuellement titulaire de la chaire d'« Histoire de l'évolution des êtres vivants », fondée à la Sorbonne par le conseil municipal de Paris pour exposer et répandre les doctrines de Lamarck et de Darwin.

Né le 8 août 1846 à Valenciennes (Nord), mort le 8 août 1908 à Orsay (Seine-et-Oise).

Député du Nord de 1882 à 1885.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 166.)

L'instauration du scrutin de liste entraîne son échec aux élections de 1885.

Ainsi rendu à l'Université il est nommé, en 1887, maître de conférences à l'Ecole normale supérieure puis, en 1889, titulaire de la première chaire d'évolution des êtres organisés créée par la ville de Paris pour reprendre les idées de Lamarck et de Darwin. Transformiste convaincu, il multiplie les travaux scientifiques et dirige de nombreuses revues où il développe les thèses de ses premières recherches : Modifications que subit l'œuf des méduses phénocarpes avant la fécondation (1877) et Classification du règne animal (1878).

Alfred Giard est mort à Orsay le 8 août 1908. Il est inhumé au cimetière Montparnasse.


Retour haut de page