Marie, Jean, Arthur Harouart de Suarès d'Aulan

1833 - 1915

Informations générales
  • Né le 24 mai 1833 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 15 décembre 1915 à Aulan (Drôme - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 5 mars 1876 au 25 juin 1877
Département
Drôme
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 23 février 1878
Département
Drôme
Groupe
Appel au peuple
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 27 avril 1879 au 14 octobre 1881
Département
Drôme
Groupe
Appel au peuple

Biographies

Député de 1876 à 1881, né à Paris, le 24 mai 1833.

Ancien élève de l'école de Saint-Cyr, il servit comme officier au 1er régiment de carabiniers, de 1856 à 1860, époque à laquelle il donna sa démission. Il fut écuyer de l'Empereur de 1868 à 1870.

Maire de la commune d'Aulan, conseiller général de la Drôme, il se présenta comme candidat impérialiste aux élections de 1876, dans l'arrondissement de Nyons, et fut élu au scrutin de ballottage le 5 mars, par 5 097 voix sur 9 020 votants et 10 536 inscrits, contre le candidat républicain, M. Bertrand, qui obtint 3 873 voix. Il alla siéger au groupe de « l'Appel au peuple », et vota, avec la droite, pour le gouvernement du 16 mai.

Membre de la minorité du 19 juin, il eut l'appui officiel du ministère, après la dissolution de la Chambre, aux élections du 14 octobre 1877, et fut réélu par 5 575 voix contre 3 574 à M. Richard, républicain (9 192 votants, 10 630 inscrits). La validité de cette élection ayant été vivement contestée, à la séance du 23 février 1878, par M. Lisbonne (de l'Hérault), qui révéla plusieurs faits graves de pression et d'intimidation, ainsi que par M. Clemenceau, M. d'Aulan fut, malgré la défense que présenta en son nom M. Prax-Paris, invalidé par 238 voix contre 215.

Les électeurs de Nyons, convoqués à nouveau le 7 avril 1878, donnèrent cette fois la majorité au candidat républicain, M. Richard, qui passa avec 4 599 voix, contre 4 559 au comte d'Aulan.

Mais M. Richard ayant été, à son tour, invalidé, une 3e convocation des électeurs eut lieu, le 27 avril 1879, et M. d'Aulan, définitivement réélu avec 4 679 voix contre 4 465, reprit son siège à la Chambre ; il continua de voter avec le groupe impérialiste jusqu'à la fin de la législature.

Il ne fit pas partie des Assemblées suivantes, son ancien concurrent, M. Richard, ayant repris l'avantage aux élections de 1881. M. d'Aulan fut en effet battu avec 3 571 voix contre 4 780.

Porté sur la liste conservatrice en 1885, dans la Drôme, il ne réunit que 29 440 suffrages, tandis que le dernier élu de la liste républicaine, M. Bizarelli, en obtint 43 018.


Né à Paris le 24 mai 1833, mort à Aulan (Drôme) le 15 décembre 1915.

Député de la Drôme de 1876 à 1877. et de 1879 à 1881


(Voir 1re partie de la biographie dans ROBERT et COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 120.)

Il échoua encore aux élections générales des 22 septembre et 6 octobre 1889, n'obtenant au 1er tour de scrutin que 4 032 voix, et 4 122 au 2e tour, contre 4 318 à son concurrent M. Boissy d'Anglas qui l'emporta.

Il se retira alors de la vie politique et mourut à Aulan le 15 décembre 1915, à 82 ans.


Retour haut de page