Impact de la chlordécone aux Antilles

Contenu de l'article

Jeudi 17 février 2022, l'Office a organisé une audition publique sur l'"Actualisation des données scientifiques sur l’impact
de la chlordécone aux Antilles françaises", présentée par Catherine Procaccia, sénatrice.

Les internautes ont pu soumettre leurs questions en ligne ; certaines ont été transmises aux intervenants.

Programme | Vidéo

La chlordécone est le principe actif d’un insecticide qui a été épandu entre 1972 et 1993 dans les plantations bananières antillaises. Polluant organique persistant, cette molécule contamine durablement les parcelles sur lesquelles elle a été utilisée et se diffuse dans les milieux aquatiques. De nombreux végétaux et animaux se trouvent alors eux aussi contaminés, impactant la population à travers la chaîne alimentaire. La lutte contre cette pollution est donc un enjeu à la fois sanitaire, environnemental, agricole, économique et social pour les Antilles françaises.

En 2009, l’Office a publié un rapport sur les impacts de l'utilisation de la chlordécone aux Antilles, établi par le député Jean-Yves Le Déaut et le sénateur Catherine Procaccia. Ce rapport soulignait un « accident environnemental », tout en précisant « que ce n’était qu’en poursuivant les études scientifiques et médicales que nous pourrions mesurer l’impact sanitaire réel sur la population ».

Plus de dix ans après la publication de ce rapport, l’Office fait le point sur l’évolution des connaissances scientifiques concernant l’impact de la chlordécone aux Antilles. Cette première audition publique entend explorer les conséquences environnementales et agricoles de cette pollution, ainsi que les éventuelles solutions de remédiation et de sécurisation des productions agricoles. Une seconde audition publique s’intéressera aux conséquences sur la santé humaine et aux répercussions sociales aux Antilles.