Louis, Charles du Plessis d'Argentré

1723 - 1808

Informations générales
  • Né le 10 juin 1723 à Argentré (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 28 mars 1808 à Munster (Allemagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 21 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Limoges (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à la Constituante de 1789, né à Argentré-du-Plessis (Ille-et-Vilaine), le 10 juin 1723, mort à Munster (Allemagne), le 28 mars 1808.

Evêque de Limoges, il fut élu député du clergé aux états généraux de 1789, le 21 mars, par la sénéchaussée de Limoges.

Il fut de ceux qui restèrent attachés aux prérogatives de leur ordre et qui refusèrent de suivre l'Assemblée dans la voie où elle s'engagea. Adversaire de la Révolution, il favorisa, de concert avec l'évêque de Clermont, les ecclésiastiques non assermentés.

Bientôt la marche de la Révolution l'obligea à quitter la France ; il se réfugia en Allemagne, à Munster, et il continua de donner par lettres ses instructions à ses grands vicaires, restés dans son diocèse.

Il ne revint pas en France après le Concordat, et se contenta de faire passer, le 20 février 1803, aux fidèles de son diocèse, un avertissement qui les invitait à reconnaître pour leur évêque, celui qui venait d'entrer en fonctions avec l'autorisation du pape Pie VII.

Il mourut en émigration.