Jean-Baptiste, Etienne de Warel

1723 - 1793

Informations générales
  • Né le 3 janvier 1723 à Charly (Aisne - France)
  • Décédé le 6 décembre 1793 à Beauvais (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 13 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Villers-Cotterêts - Soissons (Type : Bailliage)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Charly (Aisne) le 3 janvier 1723, de Toussaint de Warel et Marie Louise Fayet, mort à Beauvais (Oise) le 6 décembre 1793, il entra dans les ordres, et fut nommé curé de Marolles le 5 juin 1754.

Il était d'une haute stature et d'aspect imposant ; un passeport lui donne, à 70 ans, une taille de 5 pieds 11 pouces (1m935), des cheveux et sourcils noirs, un visage plein, un front large, etc.

Elu, le 13 mars 1789, député du clergé aux Etats généraux par le bailliage de Villers-Cotterets, il se montra partisan de la réunion des trois ordres, vota silencieusement avec la majorité, et prêta le serment ecclésiastique le 3 janvier 1791.

De retour à sa cure après la session, il fut nommé officier public de Marolles (7 novembre 1792), et fut délégué particulièrement aux mariages, dont il signa ainsi les actes sur les registres : DE WAREL, citoyen curé, officier public.

Aux approches du 1er novembre 1793, les habitants le pressaient de célébrer les offices de la Toussaint comme les années précédentes ; il répondit qu'il ne ferait rien sans l'autorisation du district. Une pétition fut immédiatement envoyée au district de Crépy-en-Valois, et, le 3 octobre au soir, le commissionnaire, qui était l'un des officiers municipaux, rapporta une réponse favorable. Le lendemain, le curé venait de finir la messe, quand deux gendarmes l'arrêtèrent, et l'emmenèrent à Beauvais où il fut interné à l'hospice : la prétendue réponse du district de Crépy était fausse. La municipalité de Marolles réclama son curé, à qui la liberté allait être rendue, quand il fit une chute dans l'escalier de l'hospice, se brisa la jambe, et mourut quelques heures après ; il avait 71 ans.

Date de mise à jour: janvier 2019