Joseph, Joachim, François, Esmé, Jean, Emmanuel Lancelot-Dubourg

1749 - 1806

Informations générales
  • Né le 12 avril 1749 à Marcillé-robert (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 4 novembre 1806 à Rétiers (Ille-et-Vilaine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 1er octobre 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Rennes - Bretagne (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Marcillé-Robert (Ille-et-Vilaine) le 12 avril 1749, mort à Rétiers (Ille-et-Vilaine) le 4 novembre 1806, il était fils de François Lancelot, sieur du Bourg, en Marcillé-Robert, paroisse voisine de Rétiers, et de dame Yvonne Fougeat. Il entra dans les ordres et fut pourvu de la cure de Rétiers à l'âge de 27 ans, le 6 août 1776.

Elu député du clergé aux Etats-Généraux, le 15 septembre 1789, par la seconde assemblée diocésaine de Rennes, sénéchaussée de Saint-Malo, en remplacement de l'abbé Hunault, démissionnaire, il adhéra sincèrement aux idées nouvelles, et écrivit, le 27 septembre, au bureau de la correspondance de Rennes, qu'il suivrait la ligne de conduite universellement applaudie des députés de la sénéchaussée de Rennes. Il prit séance le 1er octobre 1739, fut élu secrétaire de l'Assemblée en décembre 1790, et prêta serment à la constitution civile du clergé le 27 septembre.

Après la dissolution de l'Assemblée constituante, il resta curé constitutionnel de Rétiers, et assista au concile de 1797, en qualité de député de l'église de Nantes. Un peu avant le Concordat, il publia, sous le titre de Petit Catéchisme pour le temps présent, un opuscule où il s'attachait à défendre sa conduite. Mgr de Maillé, évêque de Rennes, le replaça en 1803 dans sa cure de Rétiers, où il mourut trois ans après.