Hubert Pyrot

1758 - 1834

Informations générales
  • Né le 12 février 1758 à Ligneville ( - France)
  • Décédé le 13 août 1834 à Metz (Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 5 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Moselle
Groupe
Modérés
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Moselle
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en, 1791 et de 1815 à 1816, né à Ligneville (Vosges) le 2 février 1758, mort à Metz (Moselle) le 13 août 1834, « fils de Joseph-Antoine Pyrot, avocat au parlement de Nancy, et d'Anne-Marie Voirin », il était avocat avant la Révolution.

Partisan des idées nouvelles il devint procureur-syndic à Metz, et fut élu, le 5 septembre 1791, député de la Moselle à l'Assemblée législative, le 7e sur 8, par 262 voix (426 votants). Il fut membre du comité de liquidation et proposa des mesures contre les émigrés.

Il vécut ensuite assez retiré, pendant la Convention et le Directoire.

Rallié au 18 brumaire, il entra dans la magistrature et devint substitut à Metz (23 février 1811).

Elu, le 22 août 1815, député du grand-collège de la Moselle, par 111 voix (191 votants, 318 inscrits), il siégea dans la majorité de la Chambre introuvable, fut nommé, le 6 mars 1816, conseiller à la cour royale de Metz, et quitta la vie parlementaire aux élections qui suivirent la dissolution du 5 septembre 1816.