Nicolas Rollin

1736 -

Informations générales
  • Né le 10 septembre 1736 à Bouillon (Belgique)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Montreuil-sur-Mer (Type : Bailliage)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée constituante de 1789, né dans le duché de Bouillon (Belgique) le 10 septembre 1736, mort à une date inconnue, il appartint d'abord à l'ordre des Jésuites et fut nommé curé-doyen de Verton en 1787.

Commissaire à la rédaction du cahier du clergé du bailliage de Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais), il fut élu, le 23 mars 1789, malgré les compétitions du haut clergé, député aux Etats-Généraux par le bailliage de Montreuil. Il vota, le 22 juin 1789, pour la vérification des pouvoirs en commun, mais ne se réunit pas au tiers avant la séance générale. Son rôle parlementaire fut très effacé. Il protesta contre la constitution civile du clergé, et écrivit, le 3 janvier 1791, à son évêque une lettre dans laquelle il indique énergiquement son intention de refuser le serment.

« Dans peu sans doute on va procéder à l'élection d'un soi disant curé de Verton... Ne suis-je pas obligé d'y constituer ma résidence et d'y remplir comme pasteur tous les devoirs auxquels une force supérieure ne s'opposera pas ? J'attends de Votre Grandeur qu'elle voudra bien m'honorer d'une réponse. Quant à la vie animale, il est une Providence qui me dit et me démontre que les lys ne filent point et que les oiseaux ne font point de provisions.

J'ai l'honneur, etc. »
Il signa la déclaration datée du 30 juin 1791 par laquelle 290 députés protestèrent contre les décrets suspendant l'exercice de l'autorité royale ainsi que celle du 31 août 1791 contre l'acte constitutionnel, émigra, et mourut à l'étranger.