Christophe Dieudonné

1757 - 1805

Informations générales
  • Né le 12 octobre 1757 à Senones ( - Principauté de Salm-Salm)
  • Décédé le 18 octobre 1805 à Saint-Saulve (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 1er septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Vosges
Groupe
Majorité réformatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791 et au Conseil des Anciens, membre du Tribunat, né à Senones (Principauté de Salm) le 12 septembre 1757, mort à Saint-Saulve (Nord) le 22 février 1805, il exerçait la profession d'avocat à Saint-Dié avant la Révolution.

Nommé administrateur du département des Vosges, il fut élu, le 1er septembre 1791, député des Vosges à l'Assemblée législative, le 4e sur 8, par 240 voix sur 410 votants. Il fit rendre un décret concernant les créances sur les acquéreurs de l'hôtel des Quinze-Vingts (4 messidor an II), un autre sur la vente des sels et des tabacs (21 fructidor), un sur la compagnie des eaux de Paris (26 frimaire an III), sur le renouvellement des actions de la Compagnie des Indes (9 nivôse), fit voter des fonds pour le service de la trésorerie (19 ventôse), et supprimer la rente sur la tête de Louis XVI et celle de son frère (20 ventôse).

Réélu, le 22 germinal an VII par le même département, au Conseil des Anciens, il fit un rapport en faveur de la successibilité de la République à l'égard des biens des émigrés, et défendit l'emprunt de 100 millions.

Le 4 nivôse an VIII, M. Dieudonné fut nommé membre du Tribunat, à la création de ce corps, défendit (24 pluviose) le projet de loi sur 1’organisation administrative et celui sur le cautionnement des receveurs de contributions.

Napoléon le fit sortir du Tribunat, le 3 pluviose an IX, pour le nommer préfet du Nord. Il déploya une grande activité dans ses nouvelles fonctions, et fut nommé membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII.

Il mourut l'année suivante.