Jean Tupinier

1753 - 1816

Informations générales
  • Né le 19 juillet 1753 à Uchizy (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 4 mars 1816 à Tournus (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 27 février 1801 au 1er juillet 1807
Département
Saône-et-Loire
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 3 juin 1815 au 13 juillet 1815
Département
Saône-et-Loire

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Anciens et au Corps législatif, représentant aux Cent Jours, né à Uchizy (Saône-et-Loire) le 19 juillet 1753, mort à Tournus(Saône-et-Loire) le 4 mars 1816, fils de sieur Jean-Antoine Tapinier, notaire à Uchizy, et d'Anne-Claudine Bérardeau, il était homme de loi, et juge-bailli de Tournus depuis un an, à l'époque de la Révolution.

Membre du directoire du département (1790), juge au tribunal de cassation (1791), il fut élu, le 22 germinal an V, député de Saône-et-Loire au Conseil des Anciens, par 257 voix (362 votants); il vota avec le groupe de Clichy, fut arrêté au 18 fructidor, traduit devant la cour du Temple et acquitté.

Après le 18 brumaire, il se rallia au nouveau régime, et fut élu, le 6 germinal an X, par le Sénat conservateur député de Saône-et-Loire au Corps législatif. Il y fit constamment partie du comité chargé de l'examen du projet de code pénal, et en sortit en 1807.

Membre de la Légion d'honneur, créé chevalier de l'empire le 11 juin 1810, il devint, en avril 1811, conseiller à la cour de cassation, fit partie du conseil général de Saône-et-Loire de 1812 à 1816, et le présida en 1814.

Elu, le 13 mai 1815, représentant à la Chambre des Cent Jours, par le grand collège de Saône-et-Loire, avec 58 voix (92 votants, 266 inscrits), il fut l'un des membres qui demandèrent la reconnaissance de Napoléon II.

Destitué de ses fonctions à la seconde Restauration, il échoua à la députation, le 22 août 1815, dans le même grand collège, avec 16 voix sur 175 votants, et mourut six mois après.