Sansimon Graziani

1884 - 1942

Informations générales
  • Né le 28 mai 1884 à Ajaccio (Corse-du-Sud - France)
  • Décédé le 13 novembre 1942 à Vernon (Eure - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Seine
Groupe
Parti socialiste

Biographies

Né le 28 mai 1884 à Ajaccio (Corse).

Député de la Seine de 1932 à 1936.

Sorti très jeune avec le diplôme d'ingénieur de l'école des Arts-et-Métiers d'Aix, Sansimon Graziani se spécialisa dans les questions de chauffage-ventilation.

Engagé volontaire dans les automitrailleuses pendant la guerre de 1914-1918, il est blessé sur la Somme en 1916 et reçoit la Légion d'honneur, la Médaille militaire et la Croix de guerre avec palme.

Militant de bonne heure dans les rangs du parti socialiste S.F.I.O., il appartient pendant près de 30 ans, de 1912 à 1940, à la commission administrative permanente de celui-ci, puis au conseil d'administration du Populaire de Paris.

Ce n'est cependant qu'en 1928 qu'il se présente pour la première fois dans la 2e circonscription du XIVe arrondissement de Paris : il est battu sans appel, tant au premier qu'au second tour, par Louis Dumat qui emporte cette élection triangulaire avec 5.915 voix sur 17.314 votants, contre 5.678 à Barbé et 5.498 à lui-même. Il prendra sa revanche de justesse le 8 mai 1932, au scrutin de ballottage, avec 7.235 voix sur 17.550 votants contre 7.210 à Louis Dumat et 2.956 au communiste Mauvais.

Siégeant dans les rangs socialistes, il se fera tout naturellement nommer aux commissions d'assurance et de prévoyance sociales et du travail ainsi qu'à celle d'enquête sur les événements du 6 février 1934.

Il s'intéressera tout particulièrement aux questions sociales (code du travail, régime des baux tant commerciaux que d'habitation) et de législation électorale.

Au renouvellement législatif d'avril-mai 1936, Sansimon Graziani sera victime de la discipline de Front populaire qui prévalut alors : le communiste Ambroise Croizat (6.294 voix) ayant été mieux placé que lui (5.452 voix) au premier tour, il dut s'effacer au scrutin de ballottage et laisser Croizat battre très largement Louis Dumat.

Marx Dormoy, entré comme sous-secrétaire l'Etat à la présidence du Conseil dans le ministère Blum du 4 juin 1936 se l'attache et en fait son chef de cabinet, fonction que Graziani conservera de novembre 1936 à janvier 1938 tant que Dormoy présidera à la gestion du ministère de l'Intérieur.

Pendant la drôle de guerre en 1940, il accepta les fonctions de chargé de mission auprès d'Albert Rivière, ministre des Anciens combattants et pensionnés dans le cabinet Paul Reynaud du 21 mars 1940 ; il arrêta là sa carrière politique.



Né le 28 mai 1884 à Ajaccio (Corse)

Décédé le 13 novembre 1942 à Vernon (Eure)

Député de la Seine de 1932 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1879, 1880)

Aux élections législatives de 1936, dans la 2e circonscription du 14e arrondissement de Paris, Sansimon Graziani obtient 5 452 voix sur 21 782 inscrits. Il est devancé par Louis Murat, candidat de droite, et par Ambroise Croizat, candidat communiste pour lequel il se désiste et qui sera élu.

De juin 1936 à janvier 1938, il est le chef de cabinet de Marx Dormoy, sous-secrétaire d'Etat à la présidence du Conseil, puis ministre de l'intérieur. Le 21 mars 1940, il est nommé chargé de mission auprès d'Albert Rivière, ministre des pensions.

Atteint d'un cancer, il devait mourir le 13 novembre 1942, à Vernon. Il avait 58 ans.