Louis Mill

1864 - 1931

Informations générales
  • Né le 6 avril 1864 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 31 août 1931 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1902 au 31 mai 1906
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Union démocratique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 6 avril 1864 à Paris, mort le 31 août 1931 à Paris.

Député du Pas-de-Calais de 1902 à 1906.

Docteur en droit, avocat à la Cour d'appel de Paris, c'est âgé de 32 ans à peine qu'il accéda au conseil municipal de Paris, où il représenta le VIIIe arrondissement (quartier de l'Europe) de 1897 à 1900. Mais cette première tribune eut tôt fait de paraître exiguë à un homme entreprenant et débordant d'idées. Aussi saisit-il l'occasion qui lui était offerte par les élections générales du 11 mai 1902 pour briguer les suffrages des électeurs de la 2e circonscription du Pas-de-Calais, à Boulogne-sur-Mer. Il emporta le siège au second tour par 9.983 voix contre 9.239 à Dussaussoy, député sortant, sur 19.374 votants.

Il s'inscrivit à la Chambre à l'union des ligues républicaines.

Membre de la commission d'enseignement et des beaux-arts et de la commission d'enquête sur l'industrie textile, il déposa plusieurs propositions de loi, notamment celle portant ouverture, au ministère de la Marine, sur l'exercice 1903, d'un crédit de 50.000 francs pour le secours aux marins et petits chalutiers du Calaisis, et celle ayant pour objet l'application de la représentation proportionnelle aux élections législatives. Député du Pas-de-Calais, il accordait aux problèmes de son département une attention soutenue ; élu d'un grand port, il attachait une grande importance aux questions maritimes et fluviales. Sur le premier point, il adresse au ministre de l'Agriculture une question sur les dangers de rupture des digues dans le Nord et au ministre des Travaux publics une question sur l'attribution des concessions de mines dans le bassin houiller de son département. D'autre part, il participe à la discussion du projet de loi tendant à compléter l'outillage national des voies navigables, canaux, rivières et ports maritimes et intervient à plusieurs reprises dans les discussions de projets de loi relatifs à la marine marchande, de même qu'il fait adopter un projet de résolution relatif à l'achèvement des travaux commencés pour l'amélioration des ports et des voies navigables.

Aux élections générales de 1906, il n'obtint, dans la 1re circonscription d'Arras, que 11.228 voix contre 12.042 à Rose, député sortant.

Il ne cessa pas pour autant d'exercer une grande influence dans le monde de la politique et du journalisme : fondateur de L'Alliance démocratique, membre du conseil de surveillance du Temps en 1905, il devint en mars 1906 le président de ce conseil.

Il mourut le 31 août 1931 à Paris, à l'âge de 67 ans.