Henri Besnard de Guitry

1833 - 1907

Informations générales
  • Né le 12 septembre 1833 à Pontchartrain (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 21 décembre 1907 à Versailles (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Eure
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée nationale de 1871, né à Pontchartrain (Seine-et-Oise), le 12 septembre 1833, il n'avait obtenu d'autres honneurs que ceux des concours agricoles de son département, quand il fut élu représentant de l'Eure à l'Assemblée nationale, le 8 février 1871, le 7e sur 8, avec 38 735 voix (59 749 votants, 122 706 inscrits).

Dès le début, il siégea au centre gauche, se prononça en faveur d'une République conservatrice, et renouvela cette déclaration à l'époque où les royalistes travaillaient à la restauration monarchique : « Une République constitutionnelle, écrivait-il à ses électeurs, donnant à nos institutions libérales une nouvelle garantie de durée, me paraît aujourd'hui encore la seule forme de gouvernement réalisable. »

M. Henri Besnard vota :
- le 1er mars 1871, pour la paix ;
- le 10 juin, pour l'abrogation des lois d'exil ;
- le 30 août, pour le pouvoir constituant de l'Assemblée ;
- le 3 février 1872, contre le retour de l'Assemblée à Paris ;
- le 24 mai 1873, contre la démission de Thiers ;
- le 19-20 novembre, contre la prorogation des pouvoirs de Mac-Mahon ;
- le 29 juillet, pour la dissolution de l'Assemblée ;
- le 20 janvier 1874, contre la loi des maires ;
- le 30 janvier 1875, pour l'amendement Wallon ;
- le 25 février, pour l'ensemble des lois constitutionnelles.

Il s'abstint de voter :
- le 16 mai 1871, sur les prières publiques ;
- le 4 décembre, sur le maintien de l'état de siège ;
- le 11 février 1875, sur l'amendement Pascal Duprat (institution d'un Sénat nommé par le suffrage universel).