Jacques, Charles Fleuriot de Langle

1805 - 1887

Informations générales
  • Né le 14 août 1805 à Saint-herblon (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 16 mars 1887 à Oudon (Loire-Atlantique - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Union des Droites

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1871, né à Saint-Herblon (Loire-inférieure) le 14 août 1805, mort à Oudon (Loire-inférieure) le 16 mars 1887, il appartenait à une famille noble, originaire de Bretagne, et était le frère d'Alphonse-Jean-René Fleuriot de Langle, qui devint vice-amiral.

M. J.-C. Fleuriot de Langle suivit la carrière militaire, et, après avoir servi comme officier de cavalerie sous la Restauration, démissionnaire en 1830, s'occupa d'agriculture, devint maire d'Oudon et conseiller d'arrondissement de la Loire-inférieure.

Elu, le 8 février 1871, représentant de ce département à l'Assemblée nationale, le 10e sur 12, par 51,602 voix (95,897 votants, 155.400 inscrits), il siégea à droite, vota:

- pour la paix,
- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour le pouvoir constituant,
- contre la dissolution,
- pour la démission de Thiers au 24 mai,
- pour le ministère de Broglie,
- pour la loi des maires,
- pour le septennat,
- contre la Constitution du 25 février 1875, etc.

Il ne fit pas partie d'autres législatures. Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 8 août 1867.

Date de mise à jour: juillet 2017