Audition d'Alain Charmeau, Président d'Airbus Safran Launchers

Contenu de l'article

Mercredi 1er juillet 2015 matin, la commission a auditionné Alain Charmeau, président d’Airbus Safran Launchers.

À l’occasion du Salon du Bourget, Arianespace et Airbus Safran Launchers (ASL) ont annoncé qu’ASL devrait devenir actionnaire à 75% d’Arianespace.

Voir la vidéo

L’accord, trouvé entre le CNES et l’État français, porte sur le transfert de l’intégralité des parts détenues par CNES (environ 35%) à ASL qui était déjà le premier actionnaire d’Arianespace avec 39% des parts. L’accord devrait être finalisé dans les prochains mois après avoir été soumis aux procédures règlementaires d’approbation et de consultations requises.

Cette profonde évolution de l’actionnariat d’Arianespace représente une importante étape dans la refondation de la gouvernance des lanceurs européens et s’inscrit dans la volonté des Etats membres de l’Agence spatiale européenne de développer un nouveau lanceur polyvalent, Ariane 6.

Alain Charmeau s’est félicité dans un communiqué de presse d’ASL que « cette nouvelle gouvernance qui se met en place sur Ariane 6 suite aux décisions prises lors de la conférence ministérielle de l’ESA fin 2014, va contribuer à la mise en place d’une filière industrielle à la fois plus compétitive et plus efficace pour tous clients ».

Airbus Safran Launchers a rappelé que la prochaine étape doit être la notification par l’Agence spatiale européenne du contrat de développement d’Ariane 6 qui devrait intervenir dans les prochaines semaines.

Airbus Safran Launchers est une joint-venture qui a été créée à parts égales entre Airbus Group et Safran en janvier 2015. Airbus et Safran mettent en commun leurs compétences dans cette nouvelle structure afin de développer de nouveaux lanceurs spatiaux compétitifs, polyvalents et performants. Il s’agit de conforter le leadership de l’industrie spatiale européenne qui est confrontée à la multiplication des acteurs sur le marché et l’évolution rapide des défis technologiques.

Les députés ont interrogé Alain Charmeau sur l’orientation qu’entend donner Airbus Safran Lauchers à Arianespace et sur l’avenir de la filière spatiale européenne.

Retour haut de page