Jérôme Legrand

1746 - 1817

Informations générales
  • Né le 16 mars 1746 à Argenton-sur-Creuse (Indre - France)
  • Décédé le 4 juillet 1817 à Châteauroux (Indre - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 26 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Berry (Type : Bailliage)
Groupe
Tiers-Etat
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er avril 1806
Département
Indre
Groupe
Bonapartiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789 au Conseil des Anciens et au Corps législatif en l'an VIII, né à Argenton (Indre) le 15 mars 1748, mort à Châteauroux (Indre) le 4 juillet 1817, avocat du roi au bailliage de Châteauroux avant la Révolution, il fut élu député du tiers aux Etats-Généraux par le bailliage du Berry, le 26 mars 1789.

Il prit une part active aux débats de cette assemblée, proposant aux communes, le 16 juin, de se constituer en Assemblée nationale.

Il fut membre du comité de Constitution, appuya la formation des municipalités, parla dans la nuit du 4 août sur les droits féodaux, présenta des rapports au nom du comité ecclésiastique, approuva la constitution civile du clergé, demanda des mesures contre les prêtres non assermentés, et hâta la suppression des droits féodaux.

Il passa dans la retraite le temps de la Terreur, fut nommé juge au tribunal de Châteauroux, et fut élu député de l'Indre au Conseil des Anciens, le 23 vendémiaire an IV, par 99 voix (175 votants) ; il devint secrétaire du Conseil et n'y prit la parole que sur des questions financières, notamment sur l'emprunt forcé, le transfert de la dette, l'emploi des 125 millions provenant de la vente des biens nationaux, et vota l'impôt sur le timbre, sur le tabac et sur les portes et fenêtres.

À sa sortie du Conseil en l'an VIII, il fut nommé commissaire du pouvoir exécutif dans l'Indre, et, le 4 nivôse, fut choisi par le Sénat conservateur comme député de l'Indre au nouveau Corps législatif. Il en sortit en l'an XIV, et fut appelé par l'empereur aux fonctions de conseiller à la cour impériale de Bourges ; il occupait encore ce poste au moment de sa mort.

Son gendre et ses petits-fils, MM. Charlemagne, ont siégé dans la plupart des assemblées depuis 1814.