Simon Soret

1748 - 1828

Informations générales
  • Né le 14 septembre 1748 à Pontoise (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 23 février 1828 à Pontoise (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 2 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Modérés
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 27 mars 1802 au 23 décembre 1812
Département
Seine-et-Oise

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791 et au Corps législatif, né à Pontoise (Seine-et-Oise) le 14 septembre 1748, mort à Pontoise le 23 février 1828, il était, en 1777, conseiller du roi, receveur des décimes du Vexin français et administrateur des hospices de Pontoise.

Premier échevin de Pontoise en 1780, il adopta les principes de la Révolution, devint, en 1790, procureur syndic du district de Pontoise, et fut élu, le 2 septembre 1791, député de Seine-et-Oise à l'Assemblée législative le 3e sur 14, par 301 voix sur 599 votants. Il présenta un projet sur les pensions de retraite des fonctionnaires de la Corse, au nom du comité dont il était le rapporteur, et, le 11 août 1792, écrivit une lettre à l'Assemblée pour se plaindre des attaques et des insultes dont il avait été la veille l'objet de la part de la populace; traité « d'aristocrate et de conspirateur », il avait été pendu en effigie à Saint-Germain-en-Laye ; il dut se disculper de s'être vendu aux dispensateurs de la liste civile.

Obligé de se cacher pendant la Terreur, il devint, en l'an IV, membre du bureau de paix et du jury d'instruction, et, jusqu'en 1813, membre et secrétaire perpétuel de la commission administrative des hospices.

Rallié au 18 brumaire, il fut nommé, en l'an VIII et en l'an IX, membre secrétaire du conseil général de Seine-et-Oise, fut élu, le 6 germinal an X, par le Sénat conservateur, député de ce département au Corps législatif, fut membre de la commission intérieure, et sortit de l'assemblée le 23 décembre 1810. Chevalier de la Légion d'honneur.

Date de mise à jour: juillet 2019