Pierre, Anastase Torné

1727 - 1797

Informations générales
  • Né le 21 janvier 1727 à Tarbes ( - Généralité de Pau France)
  • Décédé le 12 janvier 1797 à Tarbes (Hautes-Pyrénées - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 31 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Cher
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791, né à Tarbes (HGénéralité de Pau) le 21 janvier 1727, mort à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 12 janvier 1797, il était évêque constitutionnel du Cher, quand il fut élu, le 31 août 1791, député de ce département à l'Assemblée législative, le 1er sur 6, par 269 voix (296 votants).

Il fut membre du comité des domaines et du comité de l'instruction publique, réclama en faveur des officiers municipaux de Bourges, parla sur la liberté des cultes et le serment civique, fit décréter (5 avril 1792) la suppression du costume religieux et le maintien des pénitents, fit un discours sur la manière de pourvoir à la sûreté de l'état, et demanda la mise en accusation de La Fayette. Secrétaire de l'Assemblée le 3 novembre 1791, il fut, le 3 septembre 1792, l'un des commissaires envoyés aux sections de Paris.

Il se démit de ses fonctions sacerdotales le 1er frimaire an II, se maria, à 69 ans, selon la loi nouvelle, puis divorça. Lorsque le conventionnel Goyre-Laplanche fut envoyé en mission dans le Cher (septembre 1793), Torné le reçut officiellement et lui dit : « L'audacieuse aristocratie, le fourbe fédéralisme, et le modérantisme hypocrite, ces trois monstres, vous allez d'un regard les faire rentrer dans la poussière. Nous n'avons à la vérité que des amis apathiques de la liberté; mais cette mollesse, qui tient au climat en les rendant moins dangereux, les laisse également coupables.» Torné se retira ensuite dans son pays natal, où il mourut dans l'obscurité.