Pierre Partarrieu-Lafosse

1756 - 1853

Informations générales
  • Né le 16 novembre 1756 à Auros (Gironde - France)
  • Décédé le 23 juin 1853 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 28 juillet 1803 au 1er juillet 1808
Département
Gironde

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Corps législatif de l'an XI à 1807, né a Auros (Gironde) le 16 novembre 1756, mort à Paris le 23 juin 1853, « fils de M. Jean Partarieu, procureur d'office et de demoiselle Marguerite Fontenel », fit ses études à Condom, son droit à Bordeaux, vint à Paris sous les auspices d'un de ses parents, l'abbé Carrière, janséniste, et entra dans l'administration comme contrôleur de la marine au Sénégal (8 octobre 1786), fonctions qu'il cumula avec celles de commissaire des guerres. L'assemblée électorale de Saint-Louis (Sénégal) le nomma (24 juillet 1790) député à la Constituante, où il ne siégea pas. De retour en France, il devint commandant de la garde nationale d'Auros (29 juillet 1792), l'un des administrateurs de la Gironde (novembre suivant), et fut délégué par ses collègues près des volontaires envoyés contre la Vendée ; il se battit avec eux, et courut même à Fontenay de réels dangers. Secrétaire de la commission populaire de Bordeaux (juin 1793), il fit partie du conseil de préfecture au Consulat, fut envoyé à Lyon, près de Bonaparte (janvier 1802), pour le prier de visiter Bordeaux, fut fait chevalier de la Légion d'honneur, et fut élu, le 9 thermidor an XI, par le Sénat conservateur, député de la Gironde au Corps législatif, où il siégea jusqu'en 1808. Les tentatives d'opposition qu'il fit dans cette assemblée et certaines excentricités de langage lui retirèrent, à cette époque, la faveur du pouvoir; il rentra dans la vie privée. Membre de l'Académie de Bordeaux (1807).