Jean-Baptiste, François de Montsaulnin

1771 - 1846

Informations générales
  • Né le 4 janvier 1771 à Bourges ( - France)
  • Décédé le 24 janvier 1846 à Bourges (Cher - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Cher
Groupe
Contre-Opposition
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 3 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Cher
Groupe
Contre-Opposition

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1831, né à Bourges (Cher) le 4 janvier 1771, mort à Bourges le 24 janvier 1846, propriétaire, conseiller général, il se présenta pour la première fois, comme candidat royaliste dans le Cher, le 2 août 1824: il réunit alors 36 voix contre 59 à l'élu, M. de Fougières.

Il fut plus heureux le 4 novembre 1827, et devint député du Cher, au grand collège, par 66 suffrages sur 125 votants et 148 inscrits; il devait son succès à l'alliance des libéraux et des royalistes indépendants. Il prit place dans les rangs de la « contre-opposition ». Un biographe anti-ministériel écrivait de lui (1828): « Il a été un de ceux dont la nomination a donné le coup de grâce à Peyronnet. Si l'élection de cet honorable député sert en quelque chose à l'expulsion de Sa Grandeur, que les Français aimeront sans doute mieux à Turin qu'à Paris, on lui devra déjà de la reconnaissance avant même qu'il ait siégé. Nous pensons qu'il justifiera à la tribune les espérances qu'a fait concevoir un tel début. » M. de Montsaulnin vota en effet contre le ministère Villèle. Mais il ne se prononça pas contre le cabinet Polignac et ne fut pas des 221.

Réélu, le 3 juillet 1830, avec 61 voix (122 votants), il prêta serment à Louis-Philippe, tout en restant légitimiste, et quitta la Chambre en 1831.