Louis, Marie, Hilaire Bernigaud de Chardonnet

1777 - 1855

Informations générales
  • Né le 25 novembre 1777 à Châlon-sur-Saône ( - France)
  • Décédé le 12 février 1855 à Châlon-sur-Saône (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 11 février 1828
Département
Saône-et-Loire

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1821, né à Châlon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 25 novembre 1777, mort à Châlon-sur-Saône, le 12 février 1855, il appartint d'abord à l'armée, et se tint, pendant la Révolution, en dehors de la politique.

Conseiller municipal de Chalon, puis conseiller d'arrondissement, et commandant de la garde nationale de cette ville, il entra, sous la Restauration, dans l'administration et devint (5 février 1823) sous-préfet de sa ville natale.

Aux élections du 24 novembre 1827, il fut candidat des royalistes constitutionnels à la Chambre des députés, dans Saône-et-Loire. Un accord entre l'opposition libérale et les royalistes modérés qui formaient, à l'égard du ministère Villèle, la « contre-opposition », fit passer dans le département six constitutionnels sur sept députés. « Trois, écrivait un biographe parlementaire, appartiennent aux constitutionnels libéraux, trois à la contre-opposition. M. de Chardonnet, qui fait partie de ces derniers, défendra avec un zèle égal la dynastie et les libertés publiques. »

M. de Chardonnet ne fut pas en état de défendre longtemps, par ses votes, les principes constitutionnels : inéligible comme ne payant pas le cens exigé par la loi électorale alors en vigueur, il vit son élection annulée le 11 février 1828.

Il était chevalier de la Légion d'honneur.