Joseph Balesi

1850 - 1911

Informations générales
  • Né le 21 septembre 1850 à Quenza (Corse-du-Sud - France)
  • Décédé le 1er octobre 1911 à Ajaccio (Corse-du-Sud - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 31 mars 1909 au 31 mai 1910
Département
Corse
Groupe
Gauche radicale-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 8 mai 1910 au 1er octobre 1911
Département
Corse
Groupe
Républicains radicaux-socialistes

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 21 septembre 1850, à Quenza (Corse), mort le 1er octobre 1911, à Ajaccio.

Député de la Corse de 1909 à 1911.

Après avoir soutenu, en 1880, à Paris, sa thèse de doctorat en médecine sur l'arrêt spontané de la circulation fœtoplacentaire, Joseph Balesi s'installe à Sartène, en 1884. Il débute dans la vie politique en assumant les mandats de maire et de conseiller général de Porto-Vecchio.

Le 21 mars 1909, il est élu, sous l'étiquette « radical-socialiste », député de arrondissement de Sartène, contre M. Caïtucoli, radical indépendant, à une élection partielle, en remplacement de M. Gabrielli, élu sénateur le 3 janvier précédent. Contestée, même au sein de son groupe, son élection donne lieu, le 14 janvier 1910, à une vive discussion au terme de laquelle la Chambre des Députés ordonne une enquête. Le 30 mars, le président de la Commission d'enquête concluait à la validation en précisant que si l'on pouvait déplorer des manœuvres de certains fonctionnaires, aucun fait répréhensible n'avait été relevé à la charge de Joseph Balesi.

Son mandat fut d'ailleurs confirmé, quelques semaines plus tard, aux élections générales du 24 avril 1910 où il obtint, contre le même concurrent, une majorité accrue. Membre de la Commission de la marine, Joseph Balesi fut trop vite emporté par la mort pour jouer au Parlement comme au sein de son parti le rôle qu'on attendait de lui.

Son décès ayant eu lieu pendant l'intersession, il n'a pas été prononcé d'éloge funèbre.