Louis de Kersauson-Vieux-Chatel

1850 - 1928

Informations générales
  • Né le 7 août 1850 à Morlaix (Finistère - France)
  • Décédé le 18 avril 1928 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 14 octobre 1889
Département
Finistère
Groupe
Union des Droites

Biographies

Député de 1885 à 1889, il était le fils de Ludovic Marie François de Kersauson-Vieux-Châtel et de Marie Louise Françoise du Dresnay. Il fit partie de l'assemblée départementale. Pendant la guerre de 1870, il se battit comme ofticier de mobiles et fut décoré de la Légion d'honneur.

D'opinions monarchistes, il fut porté, le 4 octobre 1885, sur la liste conservatrice du Finistère, et élu, le 1er sur 10, député de ce département, par 61 604 voix (121 966 votants, 167 617 inscrits), il prit place à l'Union des droites, et vota :

- contre la nouvelle loi militaire,
- contre les différents ministères de gauche qui se succédèrent au pouvoir,

et, en dernier lieu,

- contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889),
- pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution,
- contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes,
- contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse,
- contre les poursuites contre le général Boulanger.

Texte intégrant les corrections de J. Jolly.

Né le 7 août 1850 à Morlaix (Finistère), mort le 18 avril 1928 à Paris (8e).

Député du Finistère de 1885 à 1889.


(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 462 à KERSAUSON-PENNENDREFF.)

(La notice citée ci-dessus comporte une double erreur : Louis de Kersauson appartenait à la branche du Vieux-Châtel et non à celle de Pennendreff d'une part, et d'autre part, était le fils de Ludovic Marie François de Kersauson-Vieux-Châtel et de Marie Louise Françoise du Dresnay et non d'Armand Casimir Marie Victor, vicomte de Kersauson-Pennendreff (1809-1871) représentant en 1851 et en 1871).

Le comte de Kersauson avait eu raison de se méfier du rétablissement du scrutin d'arrondissement car il ne lui fut pas favorable : il fut en effet battu dans la 1re circonscription de Morlaix avec 5.282 suffrages sur 13.918 votants contre 8.528 au docteur Clech qui fut élu.

Il abandonna dès lors la vie politique pour se consacrer à ses propriétés et mourut le 18 avril 1928 à Paris, à l'âge de 78 ans.