Philippe, François, Vincent, Spartacus Laloge

1869 - 1907

Informations générales
  • Né le 21 décembre 1869 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 1er juin 1907 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 22 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Seine
Groupe
Radical-socialiste

Biographies

Né le 21 décembre 1869 à Paris (11e).

Député de la Seine de 1898 à 1902.

Né à Paris, Philippe Laloge fit ses études à l'école municipale Turgot et, après avoir accompli ses obligations militaires, entra dans l'enseignement primaire où il resta jusqu'en 1895. Il démissionna alors pour devenir négociant en vins en gros.

Dès cette époque, il se fit connaître par de nombreuses conférences populaires et occupa de 1895 à 1897, le poste de rédacteur en chef du journal de patronage laïque, organe des patronages laïques de Paris.

Délégué cantonal, il fut en 1896 élu conseiller municipal, puis adjoint au maire de Boulogne-sur-Seine, du 16 mai 1896 au 19 mai 1900.

En 1898, il est élu député dans la 4e circonscription de l'arrondissement de Saint-Denis au deuxième tour de scrutin par 5.875 voix contre 5.802 à son concurrent Rigaud, le député sortant. Inscrit au groupe radical-socialiste, il devait, pendant son mandat, défendre les thèmes qui avaient inspiré sa campagne électorale.

C'est ainsi qu'il défendit le gouvernement de coalition républicaine a majorité dreyfusienne formé par Waldeck-Rousseau en 1899. De même, fidèle aux promesses qu'il avait faites à ses électeurs, il déplora à plusieurs reprises le service défectueux des trains ouvriers de banlieue de Paris et de la petite ceinture.

Il se souvint également des professions qui avaient été les siennes et marqua un intérêt particulier aux problèmes de l'instruction publique : il rédigea plusieurs rapports sur différents textes relatifs aux inspecteurs primaires de la Seine, à l'élection des instituteurs et des institutrices au conseil départemental de l'enseignement primaire et demanda, en qualité de rapporteur, l'urgence d'une proposition de loi relative à l'organisation de l'enseignement primaire.

De même, il s'attacha tout spécialement aux questions relatives aux taxes et droits de circulation sur les boissons et aux licences des débits de boissons.

Il avait fondé avec son collègue Pierre Richard le groupe parlementaire des intérêts de la banlieue et faisait partie du groupe commercial dont il a été élu secrétaire.

Il ne devait pas être réélu en 1902.




Né le 21 décembre 1869 à Paris
Décédé le 1er juin 1907 à Paris

Député de la Seine de 1898 à 1902

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VI, p. 2107, 2108)

Philippe Laloge est mort à Paris, dans le XIIe arrondissement, le 1er juin 1907, à l'âge de 37 ans.