Edmond Laroche-Joubert

1879 - 1958

Informations générales
  • Né le 9 janvier 1879 à Angoulême (Charente - France)
  • Décédé le 14 octobre 1958 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Charente
Groupe
Union républicaine démocratique

Biographies

Né le 9 janvier 1879 à Angoulême (Charente).

Député de la Charente de 1924 à 1928.

Petit-fils de Jean Edmond, fils de Jean Edgard et, comme eux, fabricant de papier, Edmond Laroche-Joubert fut aussi, comme eux, député de la Charente. Ancien élève de l'Ecole des hautes études commerciales, il se consacra à la direction de la papeterie familiale à laquelle son grand-père, puis son père avaient donné un grand essor. Fidèle à la tradition paternelle, il attachait une grande importance à l'association du capital et du travail et se montrait particulièrement fier que la participation des ouvriers aux bénéfices ait été instituée dès 1843 dans l'entreprise familiale : pour son action sociale, il se vit d'ailleurs décerner le prix Goffinon par la Société pour l'étude pratique de la participation aux bénéfices.

Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1920 - il devait être promu officier en 1930 - il se trouva, lors des élections générales de 1924, inscrit au 4e rang sur la liste d' « union républicaine, agricole, économique et sociale » qui sollicitait les suffrages des électeurs charentais et obtint trois sièges, un au quotient et deux à la plus forte moyenne, dont celui de Laroche-Joubert. Les électeurs le préférèrent en effet à ses colistiers, sauf à celui qui venait en tête de liste, et il recueillit 27.112 suffrages sur 81.083 votants, soit plus que les candidats élus au quotient.

Inscrit au groupe de l'union républicaine démocratique, il fut secrétaire de la commission des douanes et de la commission du commerce et de l'industrie, au nom de laquelle il participa comme rapporteur pour avis à la discussion des projets portant révision des tarifs douaniers. Il intervint également à titre personnel, lors de l'examen du budget de 1925, sur la question des effets négociables et dans la discussion d'une interpellation d'Edouard Barthe sur les tarifs de transports. Il déposa en outre une proposition de résolution relative au Règlement de la Chambre.

En 1928, il sollicita dans la circonscription de Barbezieux le renouvellement de son mandat mais, ayant obtenu 6.022 suffrages, il fut battu dès le premier tour par Jean Hennessy qui en emporta 7.525 sur 14.963 votants.

Il ne sollicita pas d'autre mandat législatif.




Né le 9 janvier 1879 à Angoulême (Charente)
Décédé le 14 octobre 1958 à Paris

Député de la Charente de 1924 à 1928

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VI, p. 2135)

Il tente à nouveau sa chance - sans succès - aux élections sénatoriales du 20 octobre 1929. Edmond Laroche-Joubert décède à Paris le 14 octobre 1958.