Adrien Pozzy dit Pozzi

1860 - 1939

Informations générales
  • Né le 8 octobre 1860 à Pau (Basses-Pyrénées - France)
  • Décédé le 9 septembre 1939 à La rochelle (Charente-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 20 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Marne
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 8 octobre 1860 à Pau (Basses-Pyrénées), mort le 9 décembre 1939 à La Rochelle (Charente-Inférieure).

Député de la Marne de 1906 à 1910.

Sans connaître la carrière éclatante de son frère, le professeur Samuel Pozzi, ancien sénateur de la Dordogne, ce docteur en médecine, ancien interne des hôpitaux de Paris, jouit déjà d'une notoriété certaine dans les milieux médicaux lorsqu'il devient maire de Reims en 1904. Il est en effet professeur de clinique chirurgicale à l'école de médecine de Reims et il a publié Le traitement du cancer de l'utérus (1888), Eléments d'anatomie et de physiologie génitales et obstétricales (1894) ainsi qu'un Manuel théorique et pratique d'accouchement (1896).

Il se présente pour la première fois aux élections législatives dans la 1re circonscription de Reims contre Lannes de Montebello, député sortant, et il l'emporte au second tour le 20 mai 1906 par 8.170 voix contre 7.127.

A la Chambre des députés il s'inscrit au groupe de la gauche radicale et il participe aux travaux législatifs de l'assemblée avec efficacité et talent.

Il est en particulier l'auteur de plusieurs propositions de loi importantes parmi lesquelles il faut noter une proposition sur l'enseignement primaire obligatoire, discutée en même temps que le projet gouvernemental, une proposition visant à établir une incompatibilité entre le mandat parlementaire et l'exercice de responsabilités de direction dans les sociétés exploitées ou contrôlées par l'Etat, et une proposition tendant à assurer la liberté et le secret des votes.

Le 24 avril 1910 Adrien Pozzi est battu dès le premier tour des élections législatives par Lannes de Montebello qui obtient 7.462 voix contre 6.270. Il ne parviendra pas à retrouver son siège de député en dépit d'une nouvelle candidature en 1914. Il est en effet devancé au second tour le 10 mai 1914 par Bertrand de Mun (7.177 voix contre 7.153).