Achille Lefort

1834 - 1912

Informations générales
  • Né le 11 février 1834 à Tailly (Somme - France)
  • Décédé le 3 mars 1912 à Rouen (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 20 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 12 février 1834 à Tailly-l'Arbre-à-Mouches (Somme), mort le 3 mars 1912 à Rouen (Seine-inférieure).

Député de la Seine-inférieure de 1906 à 1910.

Après des études supérieures, Achille Lefort, licencié ès lettres, exerça les fonctions de professeur de lycée et de l'Ecole supérieure des sciences et des lettres de Rouen. De tendance radicale, il s'intéressa à la politique et fut conseiller municipal de Rouen de 1881 à 1902 puis maire-adjoint de 1888 à 1893. Il se présenta aux élections législatives le 6 mai 1906, dans la 1re circonscription de Rouen. Au premier tour de scrutin il obtint 6.262 voix- contre 6.589 à Borgnet, député sortant. Au second tour, le 20 mai 1906, il l'emporta sur son adversaire, qui n'obtint que 6.493 voix, par 7.193 suffrages sur 13.755 votants. Inscrit à la Chambre au groupe de la gauche radicale, il fut membre de la commission du commerce et de l'industrie et s'intéressa particulièrement à la modification du code général des douanes. Il participa chaque année à la discussion du budget sur les questions militaires. En 1906, étant favorable au culte public, il prononça un discours sur la séparation des Eglises et de l'Etat et se fit ' remarquer par son intervention sur la proposition de loi Berry tendant à modifier le repos hebdomadaire.

Etant donné son âge, Achille Lefort ne se représenta pas aux élections du 24 avril 1910 et il mourut deux ans plus tard, le 3 mars 1912 à Rouen, à l'âge de 78 ans.

Achille Lefort avait publié des ouvrages historiques intéressant la ville et la généralité de Rouen, parmi lesquels il convient de signaler, en 1884, Histoire de Rouen, et en 1887, Salaires et revenus dans la Généralité de Rouen au XVIIIe siècle.