Alfred, françois Lallié

1832 - 1913

Informations générales
  • Né le 27 mars 1832 à Nantes (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 19 janvier 1913 à Nantes (Loire-Atlantique - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1871, né à Nantes (Loire-Inférieure) le 27 mars 1832, docteur en droit (1857) et publiciste, il se fit une certaine réputation dans le monde légitimiste par ses études critiques sur la Révolution française. Un des fondateurs de la Revue de jurisprudence commerciale et maritime de Nantes, il collabora en 1869 à la Gazette de l'Ouest, qu'il avait contribué à créer.

Disciple de M. de Falloux et du néo-catholicisme, il fut élu, le 8 février 1871, représentant de la Loire-Inférieure à l'Assemblée nationale, le 8e sur 12, par 63 913 voix (95 897 votants, 155 400 inscrits). Il siégea au centre droit, fit partie des réunions Colbert et des Réservoirs, fut membre de la commission d'enquête sur les actes du gouvernement du 4 Septembre, signa l'adresse des députés syllabistes au pape, demanda la création d'une faculté de médecine à Nantes, et vota :
- pour la paix,
- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour le 24 mai,
- pour la démission de Thiers,
- pour l'arrêté sur les enterrements civils,
- pour la prorogation des pouvoirs du Maréchal,
- pour la loi des maires,
- pour le ministère de Broglie,
- contre l'amendement Barthe,
- contre le retour à Paris,
- contre la dissolution,
- contre l'amendement Wallon,
- contre les lois constitutionnelles.

M. Lallié n'a pas fait partie d'autres assemblées.