Ernest, Gabriel des Roys

1836 - 1903

Informations générales
  • Né le 4 avril 1836 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 28 novembre 1903 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée nationale de 1871, né à Paris le 4 avril 1836, il fut élu, le 8 février 1871, représentant de la Seine-Inférieure à l'Assemblée nationale, le 13e sur 16, par 76 827 voix sur 120 899 votants et 203 718 inscrits.

À l'occasion du banquet où les républicains célébrèrent à Versailles, en 1872, l'anniversaire de Hoche, son grand-père maternel, il déclara « qu'il appartenait par de profondes convictions au parti monarchique constitutionnel, et qu'il ne souffrirait jamais que les républicains compromissent, même par des éloges, la mémoire de son grand-père. »

Il se rangea à l'Assemblée nationale parmi les membres du centre droit monarchique. Monarchiste constitutionnel, et plutôt prêt à faire des concessions sur la forme que sur le fond du gouvernement parlementaire, il vota pour :
- la paix,
- les prières publiques,
- l'abrogation des lois d'exil,
- le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- la démission de Thiers,
- la circulaire Pascal,
- l'arrêté contre les enterrements civils,
- la prorogation des pouvoirs du maréchal de Mac-Mahon,
- l'état de siège
- la loi sur la nomination des maires,
- le ministère de Broglie.

Il a voté contre:
- l'amendement Barthe,
- le retour de l'Assemblée à Paris,
- le message du 13 novembre 1872,
- la dissolution de l'Assemblée,
- la proposition du centre gauche sur la composition du gouvernement,
- l'amendement Wallon pour la nomination du président de la République.
- l'amendement Pascal Duprat.

Il s'abstint sur les lois constitutionnelles.

Le 20 février 1876. M. le marquis des Roys se présenta dans l'arrondissement de Neufchâtel (Seine-inférieure). mais il échoua avec 6 859 voix contre 10 391 données à l'élu, M. Thiessé, et rentra dans la vie privée.