Alexandre, Esprit Jordan

1800 - 1888

Informations générales
  • Né le 22 octobre 1800 à Die (Drôme - France)
  • Décédé le 5 mai 1888 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1871, né à Die (Drôme) le 22 octobre 1800, mort à Paris le 5 mai 1888, il fut élève de l'Ecole polytechnique, et en sortit ingénieur des ponts et chaussées.

Il professa la métallurgie à l'Ecole centrale des arts et manufactures et s'occupa exclusivement de travaux scientifiques et d'enseignement, jusqu'aux élections du 8 février 1871, qui l'envoyèrent à l'Assemblée nationale, comme représentant de Saône-et-Loire, élu, le 9e sur 12, par 66,920 voix.

M. Jordan s'inscrivit au centre droit, et vota presque toujours avec ce groupe politique. Après s'être abstenu dans le vote sur les préliminaires de paix, il se prononça :

- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- contre le retour à Paris,
- pour le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- pour la chute de Thiers au 24 mai,
- pour le septennat,
- pour l'état de siège,
- pour la loi des maires,
- pour le ministère de Broglie,
- contre les amendements Wallon et Pascal Duprat.

Il se rallia, le 25 février 1875, au vote des lois constitutionnelles. M. A. Jordan fut candidat au Sénat, le 30 janvier 1876, dans le département de Saône-et-Loire, mais il échoua avec 286 voix (697 votants). Chevalier de la Légion d'honneur, du 15 janvier 1843.

Date de mise à jour: juillet 2017