Casimir, Théodore Delamarre

1797 - 1870

Informations générales
  • Né le 16 janvier 1797 à Dancourt (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 18 février 1870 à Boulogne-sur-seine (France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Somme
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1852 à 1857, né à Dancourt (Seine-Inférieure), le 16 janvier 1797, mort à Paris, le 18 février 1870, il débuta par être garde du corps du roi, sous la Restauration, puis il devint l'associé d'une importante maison de banque à Paris.

« En 1842, écrit un biographe, il lui a pris fantaisie de devenir journaliste; c'était, dit-on, pour couver son élection. Il acheta la Patrie; mais il ne fut pas nommé député. Il fit alors de son journal une feuille du soir, avec une légère teinte d'opposition. A la révolution de Février, il ne conserva d'autres débris de son ancienne splendeur commerciale que cette pauvre Patrie qui lui était chère à plus d'un titre. Elle devint tour à tour républicaine, réactionnaire et enfin élyséenne. L'ancien banquier y griffonne des premiers-Paris de quatre colonnes comme s'il n'avait fait que cela toute sa vie. Les articles de M. Delamarre, tout maître qu'il est, n'y sont admis, il est vrai, qu'à corrections, et c'est M. Linguet, l'ancien redresseur de la prose de M. Caussidière qui est chargé de revoir celle de M. le directeur-propriétaire de la Patrie. »

Elu, le 29 février 1852, par 16,089 voix (25,199 votants, 30,174 inscrits) député de la 4e circonscription de la Somme au Corps législatif, contre 8,846 à M. Cauvel de Beauvillé, M. Delamarre s'associa au rétablissement de l'Empire et vota le plus souvent avec la majorité dynastique; mais il échoua, le 22 juin 1857, dans sa circonscription électorale avec 10,961 voix contre M. de Morgan, 14,323 voix. Il quitta alors la vie politique active.